Aujourd’hui je me suis amusée à vous faire un lexique dédié à l’impression bâche afin que vous vous y retrouvez face à votre imprimeur ou face aux enseignistes ! Classé par ordre alphabétique, mon lexique dédié à l’impression bâche et du monde de l’imprimerie regroupe les principaux termes auxquels vous aurez affaire si vous souhaitez imprimer vos supports de communication. Bonne lecture !

De A à Z voici le lexique dédié à l’impression bâche !

A

  • APLAT : On commence ce lexique dédié à l’impression bâche avec l’aplat de couleur. Ainsi lorsqu’on imprime à 100% une couleur d’encre sur une surface (totale ou partielle) de votre support d’impression dans le but d’obtenir une teinte uniforme.
  • APPROCHE : Illustre l’espace entre deux lettres de caractères d’un mot ou bloc de texte. Est utilisé parfois comme le synonyme de l’interlettrage.

B

  • BACHE : Support de communication imprimable, réalisé à partir de tissus plus ou moins épais en pvc, polyester…selon la caractéristique de la bâche. La bâche publicitaire est utilisée par les entreprises pour communiquer avec la confection de banderoles et bannières publicitaires intérieur ou extérieur. Support de référence pour habiller les panneaux et enseignes publicitaire en bâche tendue.
  • BACHE PVC : appelée aussi bâche pleine, convient pour des publicités sur grandes surfaces, des transparents publicitaires et des décorations dans un environnement extérieur. Composé d’un matériel frontlit en polyester, elle possède un grammage allant de 450gr à 500gr et une épaisseur de 0,4 à 0,5mm. L’impression bâche pvc est fréquente pour réaliser la publicité des entreprises car elle offre un prix avantageux avec un matériel très léger et non déchirable. La bâche pvc est résistante à l’eau et peut être soudée et cousue. Son classement aux normes anti-feux est généralement de type : M2 / B1
  • BACHE IGNIFUGEE : appelée aussi bâche m1, convient pour des publicités sur grandes surfaces, des transparents publicitaires et des décorations dans un environnement extérieur et intérieur. Ignifugée à la norme européenne M1, elle assure ainsi votre sécurité tout en assurant votre communication. Ce type de bâche est composée d’un matériel frontlit en polyester et possède un grammage allant de 420gr à 450gr avec une épaisseur de 0,3 à 0,4mm. L’impression bâche ignifugée est fréquente pour réaliser la publicité des entreprises en intérieur notamment puisqu’elle répond aux normes anti-feu de type : M1/B1. Besoin d’un rappel sur les normes anti-feu, cliquez ici !
  • BACHE MICROPERFOREE : appelée aussi bâche mesh, convient pour des publicités sur grandes surfaces, des transparents publicitaires et des décorations dans un environnement avec beaucoup de vent. Composé d’un tissu en polyester, elle possède un grammage allant de 250gr à 340gr et une épaisseur de 0,3 à 0,4mm. L’impression bâche micro-perforée est fréquente pour réaliser la publicité des entreprises en extérieur ou sur des surfaces de grand format car elle est légère, indéchirable et structuré en forme de grille se qui permet au vent de passé à travers et donc de réduire les risque d’arrachement. Retrouvez toutes les caractéristiques de la bâche mesh en cliquant ici !
  • BACHE OPAQUE : la bâche dite opaque convient pour la réalisation de publicités au format xxl, les transparents publicitaires et en guise de décorations. Composé d’un matériel frontlit en polyester, elle possède un grammage allant de 650gr à 750gr et d’une épaisseur de 0,5 à 0,6mm. C’est mal bâche la plus lourde sur le marché pour l’impression de bâche publicitaire. Essentiellement utilisé pour la réalisation d bannière, elle est flexible, souple et résiste aux déchirures grâce au noyau foncé qu’elle possède et qui augmente d’avantage son opacité.
  • BACHE TENDUE : Support publicitaire spécialement conçu pour tendre une bâche publicitaire. Généralement composé d’une structure en aluminium résistante, les modèles de structures en bâche tendue sont modulables et adaptables. Possibilité de personnalisation des supports en bâche tendue grâce au thermolaquage.
  • BAT : Signifie Bon à Tirer, le BAT est la dernière version de la maquette envoyée au client avant acceptation. Une fois le BAT validé par le client, les imprimeurs lancent la production. Si il s’avérait qu’il y ait une erreur (faute d’orthographe, défaut de couleur..), le client ayant validé le BAT engage sa responsabilité pour la suite de la fabrication, il ne peut donc pas se retourner contre l’imprimeur en cas d’erreur quelle quel soit.
  • BOLD : Signifie en anglais la fonction en « gras » d’un caractère.
  • BORDS PERDUS : On parle aussi de fonds perdus (ou bleed en anglais). Les bords perdus sont des sortes de marges ou zones de sécurité prévues pour l’imprimeur lors du découpage. Autre terme important à maitriser dans ce lexique dédié à l’impression bâche, puisque ces bords perdus doivent être pris en compte lors de la réalisation de la maquette graphique. Aucun logo ou texte ne doivent figurer dedans sous peine qu’ils soient en parti coupés. 😉

C

  • CALAGE : Réglage mécanique (plaque) et mise en place des différents éléments pour l’impression (papier, encre, marge…)sur la machine permettant ainsi d’obtenir un modèle de référence pour toute la durée du roulage.
  • CALQUE : En création graphique, on parle de calques pour désigner les différents versions réalisées sur sa maquette pour répertorier et garder l’historique des modifications, manipulations ou effets réalisés. La création d’un calque à chaque modification de votre visuel, permet de ne pas toucher le fichier original mais de le retravailler indépendamment. Ainsi en cas d’erreur, la suppression du calque choisi ne supprimera pas les modifications déjà réalisées auparavant sur votre maquette.
  • CAPITALE : Lettre majuscule.
  • CARACTERE : Lettre d’imprimerie.
  • CHARTE GRAPHIQUE : Appelée aussi identité visuelle, la charte graphique se compose de nombreux éléments de communication visuels, tel que le logo, la police d’écriture ou encore l’utilisation de couleurs spécifiques. On retrouve la charte graphique sur la plupart des supports de communication d’une entreprise.
  • CLASSIFICATION DES BACHES : Les bâches publicitaires sont classés selon leur capacité à s’enflammer ou pas. On parle alors de classification des bâches. Il existe 5 grandes classifications pour les bâches. Retrouvez toutes les caractéristiques des bâches et leur classification ici !
  • CMJN / COULEURS PRIMAIRES : En impression, les 4 couleurs primaires utilisées pour l’impression sont le Cyan, Magenta, Jaune et Noir (CMJN). Elles sont appelées CMYK en anglais. Grâce à ces 4 couleurs, appelées aussi quadrichromie, il est possible d’imprimer et de reproduire toutes les nuances de couleurs pour vos supports publicitaires.
  • CMYK / COULEURS PRIMAIRES : Désigne les 4 couleurs primaires en anglais utilisées pour l’impression ( Cyan, Magenta, Yellow et Black). Elles sont appelées CMJN en français.
  • COLORIMETRIE : Est le procédé de mesure et d’identification des couleurs pour l’impression.
  • COQUILLE : Erreur de composition d’une ou de plusieurs lettres dans un texte.

D

  • DENSITE : On parle de densité pour désigner la quantité totale d’encre utilisée et déposé sur un point donné.
  • DEVANTURE : Correspond à l’affichage principal d’une entreprise, boutique ou établissement. Appelée aussi enseigne, la devanture fait office d’identité pour l’entreprise, car elle y affiche son nom, son logo et tous les éléments de sa charte graphique.
  • DOUBLON : Erreur de composition qui consiste à répéter un mot ou une phrase en typographie.
  • DPI : Signifie « Dots Per Inch » (points par pouce ou pixels par pouce en français). Il s’agit d’une mesure pour déterminer la résolution d’une image. La résolution est exprimée en nombre de pixels, ainsi une image destiné à être affichée sur un écran est généralement en 72 dpi, or une image destinée à l’impression a besoin de d’avantage de dpi pour imprimer une trame, elle sera alors généralement de 300 dpi.

E

  • ECHELLE : L’échelle d’un fichier correspond à la taille de la maquette. Il est conseillé de travaillé à taille réelle. Cependant, si vous devez réalisez une maquette dont la taille dépasse 500cm, il est conseillé de réaliser votre maquette à l’échelle 1/10, c’est notamment le cas pour l’impression grand format de bâche publicitaire.
  • EMPATTEMENT : Correspond à l’épaississement d’un caractère.
  • ENGRAISSEMENT : Correspond aux traits ou points de trame qui se sont élargies « en surface » du support au cours de l’impression.
  • ENSEIGNE : Correspond à l’affichage principal d’une entreprise, boutique ou établissement. L’enseigne est l’identité de l’entreprise, elle y affiche son nom, son logo et tous les éléments de sa charte graphique. Appelée aussi devanture, il existe de nombreux modèles d’enseignes, cependant l’enseigne en bâche tendue est l’enseigne la plus ludique et la plus moderne sur le marché actuel.

F

  • FONDS PERDUS : Autre terme important à maitriser dans ce lexique dédié à l’impression bâche, sont les fonds perdus appelé aussi bords perdus. Ce sont des sortes de marges ou zones de sécurité prévues pour l’imprimeur pour le découpage. Pris en compte lors de la réalisation de la maquette graphique, aucun logo ou texte ne figurent dedans sous peine qu’ils soient en parti coupés.
  • FONTE : Famille de police de caractères ultra complète, comprenant non seulement la typographie mais les chiffres, signes et ponctuation. Il existe autant de famille de fonte que de style.

G-H

  • GRAISSE : La graisse d’un caractère est caractérisé par l’épaisseur de son trait ( light, regular..).
  • GRAMMAGE : Poids d’un support de communication exprimé en grammes par mètre carré (gr/m2). Retrouvez toutes les caractéristiques du grammage des bâche dans notre dossier spécial.
  • GRAND FORMAT : L’impression grand format va varier d’un imprimeur à l’autre, selon sa spécificité et la taille de ses machines. La taille de la laize définira la taille de référence pour de l’impression grand format. On parle de grand format pour l’impression bâche grand format comme pour les panneau publicitaire ou de chantier.

I

  • ILLUSTRATOR : Logiciel de création de maquette permettant de réaliser une maquette ultra légère à la qualité parfaite grâce à son fonctionnement sur le mode vectoriel. Le fichier d’enregistrement issu de ce logiciel est .ai .
  • IMPRESSION : Est désigné comme impression, l’action même d’imprimer, de reproduire un texte, un visuel, une maquette précis sur un support défini. Il existe 3 grands procédés d’impression en imprimerie, consultez vite notre dossier complet sur ces différents types d’impressions.
    – IMPRESSION NUMERIQUE : Reproduction de textes ou de visuels à partir d’une imprimante utilisant des cartouches (imprimante en jet) ou de l’encre en poudre (imprimante laser).
    – IMPRESSION OFFSET : Reproduction de textes ou de visuels à partir d’une imprimante utilisant un système de 4 plaques d’impression spécifique à chaque couleur d’impression. (CMJN )
    – IMPRESSION SERIGRAPHIQUE : Reproduction de textes ou d’illustrations sur supports spécifiques. Utilisation d’écrans de soie interposé entre l’encre et le support.
  • IMPRESSION BACHE : L’impression de bache est l’acte d’imprimer un visuel ou tout autre chose sur une bâche pvc. L’impression bâche est réalisée par des imprimeurs et des enseignistes dont cela est leur corps de métier. Il existe plusieurs procédés d’impression pour les bâches que vous retrouverez plus haut dans mon lexique dédié à l’impression bâche. ; )
  • INCORPORATION / INCRUSTATION : C’est le fait d’intégrer une image dans une autre par montage graphique grâce à un logiciel de retouches d’images.
  • INDESIGN : Logiciel de mise en page graphique utilisé notamment dans la confection de la mise en page d’un catalogue ou brochure publicitaire.
  • INFOGRAPHIE : Représente tout support d’expression graphique ou artistique réalisé à partir d’outils graphiques et supports informatiques.
  • INTERLIGNAGE : Correspond à l’espace ou le blanc ajouté entre deux lignes de texte pour l’aérer. Il est mesurable en points.

J

  • JPEG ou JPG : Format de fichier informatique. Le format jpeg est fort déconseillé pour l’impression de support de communication grand format, car c’est un format de basse qualité.
  • JUSTIFICATION : Délimitation de l’alignement à gauche et à droite de manière uniforme de la longueur des lignes d’un texte composé en paragraphe.

K

  • KAKEMONO : Désigne un support publicitaire caractérisé par sa forme généralement à la verticale et sa petite taille, le kakémono fait office de petit panneau portatif. Appelé aussi stop-trottoir, banner, roll up ou encore totem publicitaire, le kakémono est utilisé en tant que PLV , dans les salons professionnels ou encore en signalétique extérieure devant les restaurants.

L

  • LAIZE : Autre terme important à maitriser dans ce lexique dédié à l’impression bâche, la laize correspond à la largeur de la bobine du support concerné, et donc à la largeur de l’imprimante. Elle est mesurée en cm. Au delà de cette largeur, l’impression sera réalisée en plusieurs fois. Ainsi pour de l’impression grand format, les différents éléments de bâches seront imprimés en plusieurs quantité puis mis bout à bout par thermosoudage afin de constituer une seule est unique bâche au final.
  • LOGO : C’est un outils marketing pour une entreprise pour représenter graphiquement une marque ou une entreprise. Une fois créé, le logo est utilisé sur les différents supports de communication de l’entreprise (carte de visite, catalogue, bache, enseigne…).

M

  • MAQUETTE : Projet et réalisation graphique plus ou moins finalisée qui a pour objectif de représenter la conception graphique de l’imprimé avant son impression.
  • MODE COLORIMETRIQUE : Il existe 2 grands modes colorimétriques. Le mode RVB spécialement conçu pour l’affichage sur ordinateur et donc la réalisation de sites internet. Et le mode CMJN, le mode colorimétrique de référence pour l’impression !!
  • MONTAGE : Processus de mise en place des éléments constituant la maquette réalisée.

N

  • NOIR AU BLANC : Inversion des couleurs d’un texte ou d’une image. Ex : lettres en blanc sur un fond noir et vice versa.
  • NUANCIER : Document qui regroupe les différentes teintes avec leurs nuances issues des mélanges d’encres. Le nuancier est très utilisé en impression, pour définir la teinte voulu. On le retrouve aussi dans le thermolaquage pour personnaliser les structures en bâche tendue.
  • NUMERIQUE : On parle d’impression numérique pour désigner le procédé d’impression fondé sur une impression en directe utilisant des cartouches (imprimante en jet) ou de l’encre en poudre (imprimante laser). L’impression numérique est généralement utilisée pour l’impression en petite et moyenne quantité.

O

  • OFFSET : On parle d’impression offset pour désigner le procédé d’impression fondé sur la répulsion de l’eau et de la graisse de l’encre. Les imprimantes utilisant l’impression offset utilise un système de 4 plaques d’impression spécifique à chaque couleur d’impression. (CMJN ) La plaque d’aluminium gravée reporte l’image sur un blanchet, qui à son tour reporte l’encre sur le papier. L’impression offset est généralement utilisée pour l’impression de grande quantité. Elle assure un rendu impeccable.
  • OURLET : Autre terme important à maitriser dans ce lexique dédié à l’impression bâche, à savoir l’ourlet ! Il s’agit d’un retour de bâche sur la bâche à imprimer, comme en couture en bas d’un pantalon. ^^ L’objectif de l’ourlet est de renforcer la résistance de la bâche et le maintient des oeillets.

P

  • PANTONE : Nuancier de couleurs de la gamme de tons Pantone. Le Nuancier Pantone appelé aussi Pantonier ou PMS (Pantone Matching System) est très utilisé en imprimerie, car il comporte huit cents tonalités différentes.
  • PAO : Signifie Publication Assistée par Ordinateur (PAO) et DTP en anglais (Desktop Publishing). La PAO regroupe l’ensemble des procédés informatiques (logiciels, format, mise en page..) destinées à créer des maquettes prêtent pour l’impression. 
  • PDF : Fichier d’enregistrement issu du logiciel Adobe Acrobat. C’est le fichier idéal pour l’impression de bâches car il permet d’inclure les polices et d’envoyer un fichier vectoriel de taille minimal.
  • PHOTOSHOP : Logiciel de retouches photos et de traitement de l’image, utilisé pour la création d’éléments de création de maquette. Attention, il réalise des fichiers très lourd dû à son fonctionnement sur le mode pixel. Le fichier d’enregistrement issu de ce logiciel est .psd .
  • PIXEL : Désigné aussi px, est une unité de surface permettant de définir la base d’une image numérique. Toutes les images numériques en sont d’ailleurs composées. Chaque pixel désigne un ton ou une couleur qui lui est propre.
  • PLV : Signifie Publicité sur le Lieu de Vente. Stop trottoir, kakémono, bâche publicitaire…autant de modèles de supports de communication qui peuvent être utilisés en tant que PLV.
  • POLICE DE CARACTERE : Appelé aussi « font » en anglais, représente l’ensemble des caractères d’écriture d’une même famille ayant les mêmes caractéristiques visuels et qui sont utilisés pour la réalisation d’un texte. Les polices d’écritures les plus connues sont : Arial, Helvetica, Times new Roman, Verdana…

Q

  • QUADRICHROMIE : Impression en couche utilisant les 4 couleurs d’impression : CMJN.

R

  • RECTO : Première face d’une bâche ou de tout autre support de communication par opposition au verso qui en est l’envers.
  • REPERES : Sont considérés comme repères en imprimerie les traits de coupes, marqueurs…Les repères sont normalement incorporés à la maquette.
  • RESOLUTION : Degré de netteté et de précision d’une image exprimé en dpi (points par pouce). La résolution idéale pour éviter les pixels en impression est de 300dpi.
  • ROLL UP : Désigne un support de communication caractérisé par sa petite taille et son côté pratique. Appelé aussi kakemono, le roll up est facilement transportable ce qui en fait un outils promotionnel populaire auprès des professionnels. On le retrouve dans les salons professionnels ou encore en signalétique extérieure devant les enseignes commerciales.
  • RVB : Désigne les 3 couleurs primaires utilisées pour les images web, c’est le mode colorimétrique de votre écran d’ordinateur( Rouge, Vert et Bleu) opposable au mode colorimétrique CMJN réservé à l’impression. Elles sont appelées RGB en anglais.

S

  • SATURATION : On parle de saturation lorsqu’une couleur a atteint son degré max en intensité.
  • SERIGRAPHIE : On parle d’impression en sérigraphie pour désigner le procédé d’impression fondé sur l’ utilisation d’écrans de soie interposé entre l’encre et le support. Reproduction de textes ou d’illustrations sur supports spécifiques.
  • STAND : Désigne un support de communication caractérisé par ses propriétés évènementiels, il est en effet modulable et démontable afin de le déplacer facilement. Appelé plus précisément stand d’exposition ou mobilier d’exposition, le stand publicitaire fait office de vitrine publicitaire pour les entreprise lors d’évènements professionnels éphémères tels que les salons professionnels. Il existe de nombreux modèles de stand d’exposition, cependant le stand en bâche tendue fait office de PLV la plus ludique et la plus moderne sur le marché actuel des supports d’exposition.
  • STICKER : Désigne un support de communication caractérisé par ses propriétés collante. Appelé aussi vitrophanie( ou vitrauphanie), adhésif imprimé ou sticker adhésif, le sticker publicitaire est une sorte de gros autocollant utilisé en tant que PLV dans les vitrines de magasin ou encore en signalétique extérieure sur les véhicules professionnels par exemple.

T

  • TIRAGE : On parle de tirage lorsqu’on désigne l’action même d’imprimer.
  • TOTEM : Désigne un support de communication caractérisé par sa forme généralement à la verticale. Appelé aussi kakémono, le totem publicitaire est utilisé en tant que PLV , dans les salons professionnels ou encore en signalétique extérieure.
  • TRAITS DE COUPE : Désigne les différentes marques imprimées sur le document qui permettront par la suite à l’imprimeur de savoir où le support de communication devra être coupé.
  • TYPOGRAPHIE : On parle de typo lorsqu’on créé un texte au moyen de caractères d’imprimerie. Chaque typographie a un style qui lui est propre.
  • THERMOSOUDURE : On parle de thermosoudure lorsque l’impression bâche grand format doit s’effectuer en plusieurs morceaux de baches. Et oui, comme les imprimantes ont tout de même une limite de largeur de leur laide, ainsi pour l’impression de bâche publicitaire xxl, différents éléments de bâches seront imprimés en plusieurs quantité puis mis bout à bout par thermosoudage afin de constituer une seule est unique bâche au final. C’est ce qu’on appelle le procédé de thermosoudure !
  • TRAITEMENT UV : Autre terme important à maitriser dans ce lexique dédié à l’impression bâche, est le traitement UV que l’on réalisé sur les bâches après l’impression. Pourquoi ? Afin de rallonger la durée de vie de vos bâches, en effet, comme son nom l’indique ce pelliculage supplémentaire permet de rajouter une couche de protection de votre bâche face aux rayons uv.
  • THERMOLAQUAGE : L’utilisation des support en bâche tendue permettent désormais de mieux mettre en valeur votre communication mais aussi de la dynamiser. Ces structures réalisées en aluminium peuvent être thermolaquer. Ce procédé consiste à « cuire » une poudre colorée pulvérisée sur les profilés afin de le personnalisé par une couleur spécifique. L’adhésion se créée alors entre la couleur et le métal afin d’obtenir un revêtement polymérisé de qualité, prêt à résister aux aléas et aux variations du climat. C’est ce qu’on appelle le procédé de thermolaquage. Pour plus d’information sur le procédé de thermolaquage, cliquez ici !

U-V-W

  • VECTORIEL : Système de contour d’un dessin, d’une forme, d’un texte…par coordonnées de points. Cette technique de définition des angles, lignes et coordonnées permet de modifier les différents éléments du dessin en les redimensionnant comme bon leur semble sans jamais altérer leur définition. La plupart des éléments graphiques en publicité sont réalisés en vectoriel (logo, nom de la marque, texte) afin de pouvoir garantir une qualité exceptionnelle pour l’impression et une possibilité de la mise aux normes selon les différents supports de communication utilisé.
  • VERSO : Envers d’une bâche ou de tout autre support de communication.

X-Y-Z

  • ZONE TRANQUILLE : On clôture ce lexique dédié à l’impression bâche avec la zone tranquille, cette dernière est une marge prévue pour l’imprimeur tout autour du document pour intégrer les oeillets de fixation de votre bâche par exemple. Pris en compte lors de la réalisation de la maquette graphique, aucun logo ou texte ou coordonnées ne doivent figurer dedans sous peine qu’ils soient en parti coupés.

Voilà j’espère que ce lexique dédié à l’impression bâche vous aura plu ! Vous en voulez encore ? Retrouvez tous mes articles sur tout ce qui touche à la réglementation des bâches ici ! 😉